DATAPIF / Episode 4

[SONDAGE 3/6] Le poids du vin « nature » en val de Loire

Datapif, nouvel épisode de la série d’articles tirés du sondage réalisé auprès des vignerons naturels de Loire. Le vignoble « nature », c’est moins de 1% de la surface viticole de Loire. Mais la taille, ça ne fait pas tout…

Surface viticole : il est où le naturel ?

 

Que retenir de ces chiffres ? Que le nature, quel que soit le sens dans lequel on prend ces chiffres, n’occupe vraiment pas beaucoup de place dans le val de Loire : les 52 vignerons ayant répondu cultivent 468,6 ha (total janvier 2017), soit moins de 1% de la surface de tout le vignoble ! (0,7% en 2015, pour être exact).

Bref : même sur un graphique, le « nature » est à peine visible…

Même en imaginant que les vignerons nature sont en réalité trois fois plus nombreux, et qu’on multiplie par trois la surface (j’invente ici le vignoble-fiction), on ne dépasse pas les 1500 hectares, perdus dans les 60000 hectares du vignoble de Loire.

% du volume total de vin produit en Loire (2015)

Parlons volume de vin, tant qu’on y est : les 52 vignerons ont produit 13996 hl de vin en 2015. C’est à peine 0,5% du volume total de vin produit en Loire cette année-là !

Voilà qui conforte tous ceux qui estiment que le vin naturel est un phénomène sur-évalué, une construction journalistique, voire un pur concept marketing (et fumeux, en plus) : franchement, gloser de la sorte sur un phénomène de moins de 500 hectares, est-ce bien raisonnable ?

Petite surface mais… gros appétit

 

Mais… car il y a un mais :

Il est quand même intéressant d’observer que le « nature » a augmenté sa surface de 19% en 5 ans (2010-2015) ! Et que ça continue d’augmenter, puisque de nouveaux domaines continuent de naître.

C’était un peu le pari de ce sondage, pour tout vous dire : plutôt que de regarder la surface ou le volume, ce qui me semble plus intéressant, puisque l’on parle de « signal faible », c’est d’observer la progression dans le temps. Pour parler vite : la courbe du « nature » monte, et vite.

%

d'augmentation de la surface du "nature" en Loire (2010-2015)

hectares, la surface médiane des domaines "naturels" en Loire

La surface totale n’augmente pas vite, et pour cause : la surface moyenne de ces domaines n’est « que » de 9 hectares, contre 14 en moyenne en Loire.

Je place là des guillemets, car cette moyenne de 9 ha m’a vraiment surpris. Et de fait, dans le détail, les écarts sont assez énormes : parmi les 52 répondants, les surfaces vont de 0,15 hectare à 55 hectares ! La surface médiane, indicateur plus adapté à mon avis, est donc de 6ha.

Evidemment, le « nature » n’est qu’un épiphénomène de la spectaculaire progression de la vigne bio (dont la surface a été multipliée par 2,6 !), surtout en Anjou (+ en Maine-et-Loire). Mais quand même…

Surtout que pendant ce temps-là, le « conventionnel » régresse : -13% de la surface totale du vignoble de Loire…

En fait, pour bien comprendre, il faut savoir que le vignoble de Loire diminue : la surface de vignes cultivées a baissé de 7% entre 2010 et 2015, soit 4500 hectares de vignes en moins. Ce sont les vignes en conventionnel qui disparaissent.

 

 

Dans le prochain épisode :

on causera flouze, oseille, money et millions de dollars… Où l’on verra que le vigneron naturel est un galérien, certes, mais un galérien heureux.

Dans les épisodes précédents… 

[SONDAGE 3/6] Le poids du vin « nature » en val de Loire

...
Lire

[SONDAGE 2/6] Loire au naturel : ces néo-vignerons venus d’ailleurs

...
Lire

[SONDAGE 1/6] Enquête auprès des vignerons naturels : mode d’emploi

...
Lire

La carte des 150 vignerons naturels de Loire

...
Lire