DATAPIF / Episode 4

[SONDAGE 3/6] Le poids du vin « nature » en val de Loire

Datapif, nouvel épisode de la série d’articles tirés du sondage réalisé auprès des vignerons naturels de Loire. Le vignoble « nature », c’est moins de 1% de la surface viticole de Loire. Mais la taille, ça ne fait pas tout…

Surface viticole : il est où le naturel ?

 

Que retenir de ces chiffres ? Que le nature, quel que soit le sens dans lequel on prend ces chiffres, n’occupe vraiment pas beaucoup de place dans le val de Loire : les 52 vignerons ayant répondu cultivent 468,6 ha (total janvier 2017), soit moins de 1% de la surface de tout le vignoble ! (0,7% en 2015, pour être exact).

Bref : même sur un graphique, le « nature » est à peine visible…

Même en imaginant que les vignerons nature sont en réalité trois fois plus nombreux, et qu’on multiplie par trois la surface (j’invente ici le vignoble-fiction), on ne dépasse pas les 1500 hectares, perdus dans les 60000 hectares du vignoble de Loire.

% du volume total de vin produit en Loire (2015)

Parlons volume de vin, tant qu’on y est : les 52 vignerons ont produit 13996 hl de vin en 2015. C’est à peine 0,5% du volume total de vin produit en Loire cette année-là !

Voilà qui conforte tous ceux qui estiment que le vin naturel est un phénomène sur-évalué, une construction journalistique, voire un pur concept marketing (et fumeux, en plus) : franchement, gloser de la sorte sur un phénomène de moins de 500 hectares, est-ce bien raisonnable ?

Petite surface mais… gros appétit

 

Mais… car il y a un mais :

Il est quand même intéressant d’observer que le « nature » a augmenté sa surface de 19% en 5 ans (2010-2015) ! Et que ça continue d’augmenter, puisque de nouveaux domaines continuent de naître.

C’était un peu le pari de ce sondage, pour tout vous dire : plutôt que de regarder la surface ou le volume, ce qui me semble plus intéressant, puisque l’on parle de « signal faible », c’est d’observer la progression dans le temps. Pour parler vite : la courbe du « nature » monte, et vite.

%

d'augmentation de la surface du "nature" en Loire (2010-2015)

hectares, la surface médiane des domaines "naturels" en Loire

La surface totale n’augmente pas vite, et pour cause : la surface moyenne de ces domaines n’est « que » de 9 hectares, contre 14 en moyenne en Loire.

Je place là des guillemets, car cette moyenne de 9 ha m’a vraiment surpris. Et de fait, dans le détail, les écarts sont assez énormes : parmi les 52 répondants, les surfaces vont de 0,15 hectare à 55 hectares ! La surface médiane, indicateur plus adapté à mon avis, est donc de 6ha.

Evidemment, le « nature » n’est qu’un épiphénomène de la spectaculaire progression de la vigne bio (dont la surface a été multipliée par 2,6 !), surtout en Anjou (+ en Maine-et-Loire). Mais quand même…

Surtout que pendant ce temps-là, le « conventionnel » régresse : -13% de la surface totale du vignoble de Loire…

En fait, pour bien comprendre, il faut savoir que le vignoble de Loire diminue : la surface de vignes cultivées a baissé de 7% entre 2010 et 2015, soit 4500 hectares de vignes en moins. Ce sont les vignes en conventionnel qui disparaissent.

 

 

Dans le prochain épisode :

on causera flouze, oseille, money et millions de dollars… Où l’on verra que le vigneron naturel est un galérien, certes, mais un galérien heureux.

 

Vous voulez savoir qui sont les vignerons naturels de Loire ? Lisez aussi ça :

Dans les épisodes précédents… 

[SONDAGE 6/6] Et le soufre, dans tout ça ?

...

[SONDAGE 5/6] Vignerons naturels : la galère ?

...

[SONDAGE 4/6] Les vignerons naturels, les AOC, les labels, etc.

...

[SONDAGE 3/6] Le poids du vin « nature » en val de Loire

...

Ca vous intéresse ?

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle !